Day One

Un dicton de photographe dit que :

le meilleur appareil photo est celui qu’on a avec soi

Sous entendu, la capacité d’un appareil photo à être disponible est une caractéristique essentielle. Par extension, le disponible smartphone fera toujours mieux que le lourd reflex qu’on aura laissé chez soi.

Par analogie, on pourrait dire du monde de l’écriture que :

le meilleur carnet de prise de note est celui qu’on a avec soi

Et c’est là que Day One intervient.

Pour ceux qui vivent dans une grotte depuis quelques années, Day One est une application simple mais diablement bien réalisée, qui permet de tenir un journal, c’est à dire d’associer des informations (sous diverses formes : texte, photo, météo, nb de pas, localisation, tags, …) à une date. Simplissime.

Elle fait partie de ces applications dont la fréquence d’usage n’est pas soupçonnée lors de leur installation. Je trouve que l’analogie avec la photo que Jean-Christophe Courte a proposé sous la forme d’un Lightroom à textes est particulièrement pertinente.

Je vais vous partager ici non pas un test (il en existe de nombreux très détaillés) mais un retour d’expérience sur mon usage de cette application (depuis 2012 dans mon cas).


Les usages attendus (et évidents)

saisir des notes à la volée

Une idée, une photo à conserver, quelque chose à retenir, une note pour plus tard : souvent, c’est dans Day One que je la saisis. L’interface est suffisamment bien faite pour que cela se fasse rapidement et simplement.

L’arrivée récente d’iOS 8 facilite encore un peu plus l’alimentation du journal : depuis l’application Photos, il est dorénavant possible d’insérer directement une photo comme entrée dans Day One.

export day one

La synchronisation (via Dropbox ou iCloud) permet de maintenir sans effort le même contenu sur toutes les machines Apple ayant l’application.

tracer les sorties mémorables : restaurant, ciné, théâtre, livres…

Prendre des notes, c’est bien, mais autant structurer un peu la chose pour que ce soit exploitable. Day One permet d’associer un tag à chaque entrée, ce qui permet sans effort de tenir plusieurs journaux en un seul, en filtrant sur le tag choisi, comme par exemple :

IMG_0017

L’export permet de centraliser tout ou partie de ces entrées au sein d’un unique fichier pdf.

Certaines de ces activités sont amenées à se répéter, j’ai donc créé via TextExpander des raccourcis qui produisent un squelette me permettant de saisir plus rapidement encore mon texte, tout en gardant une cohérence dans le format.

Il est possible d’exploiter automatiquement les informations d’une photo (localisation, date / heure de prise de vue, …), ce qui augmente encore la rapidité de saisie, en se focalisant sur l’essentiel.

revivre intensément des voyages

Évidemment, l’application est idéale pour les voyages, cela permet de garder une chronologie des visites sans effort.

Ainsi, même (et surtout) pour de courts séjours, j’utilise Day One d’abord sur mon téléphone, en saisissant sous forme de liste les lieux visités ainsi que les temps forts de la journée (via mon téléphone). Je développe ensuite le tout tranquillement plus tard, avec le niveau de précision souhaité.

Tout ceci se trouvait auparavant dans un carnet type moleskine, c’est à présent Day One qui est devenu mon fidèle compagnon de vadrouille.


Les usages découverts a posteriori

se souvenir d’une chronologie familiale

Très pratique pour les jeunes parents, Day One permet de tenir un journal d’enfant très simplement (les progrès, les anecdotes, les « premières fois »). OK, il existe pléthore de journaux dans le commerce (ou même d’applications mobiles) qui permettent ce suivi, mais leur usage exclusif est souvent une raison forte de s’en éloigner.

Comme beaucoup de monde, mon téléphone ne me quitte que rarement. De fait, j’ai en permanence la capacité de saisir la moindre anecdote, et Day One est le meilleur endroit pour ça.

archive de blog

La synchronisation sans faille, le support natif du markdown et du HTML permet d’en faire un réceptacle tout trouvé pour archiver efficacement les billets publiés au sein d’un blog.

Là encore, je n’anticipais pas que Day One puisse devenir ce point de convergence de ma production écrite.

publier simplement et en toute indépendance

Day One permet de partager un article via une URL, très simplement.

Prenons un exemple concret pour illustrer ce point : j’ai contribué il y a quelques temps à l’excellent site lyonnais citycrunch.

Plutôt que de fournir mon article par mail, j’ai une nouvelle fois confié à Day One la gestion de cet écrit en n’ayant qu’à communiquer l’url de l’article en question

développer un autre rapport à la temporalité

Je termine cet article en mettant un peu de côté l’outil et son côté pratique, pour y trouver une vertu vraiment insoupçonnée.

Nous vivons tous dans un présent pétri d’hyperstimulation (des notifications permanentes nous invitent à une constante réaction). Le temps long est en systématiquement interrompu (cf le billet de Thierry Crouzet).

De fait, naviguer dans les archives me permet de me plonger dans des événements passés (ex : où étais-je il y a un an ? que faisais-je ?). Point de nostalgisme ou de narcissisme, mais j’avoue y trouver un côté apaisant, porteur de repères dont cette société d’instantanéité tente de nous priver sans cesse (on jette le passé, on consomme le présent).

About urbangone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *